Billet d’humeur

Dimanche de la Septuagésime.  Vienne, Copenhague, Toronto, défilent avec vigueur,  Naples se révolte. À Bruxelles, quelques audacieux manifestent. Un peu plus loin, les fidèles de la paroisse Saint-Joseph , square Orban à Bruxelles, pouvaient sanctifier le dimanche ainsi :

Longue attente dans la froidure, puis quinze minutes, pour se confesser et communier, action de grâce comprise …Que voulez-vous, c’est là l’application scrupuleuse des restrictions supplémentaires, variant oblige, que Madame le ministre de l’Intérieur se voit contrainte d’imposer aux « cultes ». Quelle promptitude, d’ailleurs,  l’encre du Moniteur belge est à peine sèche. On appréciera donc la diligence des prêtres du lieu ! Nous voilà rassurés : quand il s’agira de transmettre le QR code de notre passeport vaccinal pour accéder à la sainte Communion, ce zèle sera certainement très apprécié de nos bienveillantes autorités.

Mais trêve d’ironie. Quelle limite devra-t-elle encore être violée pour que soit saisie la nature de ce qui est à l’œuvre ? Comment ne pas voir que « La Bête de l’événement est là, elle arrive.»

L’heure n’est plus à l’observance servile de normes mesquines, contraires à la loi naturelle, et à la loi divine.

 

Deus Vult